Établissement de la CNI: Les différents centres pour l’opération d’identification connus



Lancée le mardi 15 juillet à Bingerville par le ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, l’opération d’identification attend plus de trois millions d’Ivoiriens. Selon le directeur  de l’Office d’identification (Oni),  Benjamin Djobo Essoh, ces trois millions de personnes sont à chercher parmi ceux qui n’avaient pas pu se faire identifier mais aussi, tous les nouveaux  majeurs depuis 2009, date de la dernière opération d’identification.

Une semaine après le lancement, nous avons constaté que l’affluence était très faible dans les différents points d’identification. Pour les nouveaux demandeurs, il faut être âgé de 16 ans et plus, se munir d’une copie de son  extrait de naissance, d’un  certificat de nationalité et d’un  timbre de 5.000 Fcfa vendus dans les agences  (Cnce) et de la banque atlantique (Baci). Quant à ceux qui ont égarés leurs Cni, ils doivent se munir d’une  photocopie de l'extrait de naissance et de  la déclaration de perte en plus d’un timbre de 5.000 Fcfa.

Les pétitionnaires du district d’Abidjan ont 13 centres d’enrôlement. Selon l’office nationale d’identification, le centre de Port-Bouët est situé en face de groupe Karitas, non loin de la police municipale. Celui de Koumassi est non loin de la paroisse Saint Etienne dans l’enceinte de la maison des Jeunes. A Marcory le centre est situé au quartier champroux (Club House) derrière la radio zénith. Les habitants de Treichville devront se rendre à l’avenue 21, rue 44 à l’ancien service technique de la mairie. Au Plateau le centre d’enrôlement est situé en face de la Sogepie.

Les habitants de  Cocody, Abobo et Adjamé peuvent se rendre directement dans les locaux de leur mairie où des espaces ont été aménagés à cet effet.  Dans la commune d’Attécoubé,  les requérants peuvent se rendre à la commission locale d’insertion (quartier marine)  et à Yopougon, au service technique de  la mairie. A Bingerville, la maison des jeunes accueille les pétitionnaires, à Anyama c’est au complexe sportif et à Songon, à l’annexe de la mairie.

L’Oni prévoit à l’avenir d'installer des centres fixes et mobiles dans tout le pays. «A termes, il y aura un centre de collectes à la sous-préfecture du chef-lieu de département et deux équipes mobiles par département », affirme son directeur général.

Au total, a-t-il dit, 107 équipes fixes et 64 équipes mobiles seront mises sur pied. Pour le démarrage, seuls les districts d’Abidjan et de Yamoussoukro sont concernés, soit un total de 19 centres dont 13 pour le district d’Abidjan et 6 à Yamoussoukro. Cette opération est permanente et le demandeur peut retirer sa carte dans un délai d’un mois. Selon l’Oni, tout est mis sur pied pour que  ce délai soit réduit à quinze jours.


Partage sur Google Plus

About Foster Ncho

Foster N'CHO est Entrepreneur et blogueur, passionné du monde TIC et du partage de savoir. Ma mission première est de créer un cadre participatif pour accompagner les jeunes porteurs de projets pouvant changer positivement le quotidien des Africains.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire