CAN 2015: La Côte d'Ivoire, le Cameroun et la RD Congo pour un sprint final


La Confédération africaine de football a procédé au tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2015, ce 27 avril 2014 au Caire. Le tirage a placé la Côte d’Ivoire, le Cameroun et la RDC dans la poule D. Le Sénégal défiera la Tunisie et l’Egypte dans la poule G.



Le tirage au sort des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations 2015 n’a pas souri à plusieurs « mastodontes » du football africain, ce 27 avril 2014 au Caire. Hassan Shehata, l’ancien sélectionneur de l’équipe d’Egypte, invité à procéder au tirage, a ainsi placé la Côte d’Ivoire, le Cameroun et la RD Congo dans la poule D, en attendant de savoir qui du Swaziland, de la Sierra Leone, de la Gambie ou des Seychelles complètera ce groupe dit « de la mort » par les analystes du foot africain.

Les mains de l’Egyptien Shehata n’ont pas non plus gâté les « Pharaons ». L’Egypte se retrouve en effet avec la Tunisie et le Sénégal dans la poule G (en attendant le Burundi, le Botswana, la République centrafricaine ou la Guinée-Bissau).

Heureusement pour toutes ces équipes, les deux premiers de chacun des sept groupes seront qualifiés pour la phase finale de la CAN 2015, prévue du 17 janvier au 8 février au Maroc. A noter que le meilleur troisième, tous groupes confondus, sera la 16e et dernière équipe qualifiée pour la CAN 2015.

La Mauritanie et le Tchad dans la crainte...


De fait, le chemin s’annonce beaucoup plus long et ardu pour vingt-huit nations moins prestigieuses et qui sont forcées de passer par deux premiers tours qualificatifs. Le tirage au sort a été peu clément pour la Mauritanie qui défiera la Guinée équatoriale, pour le Rwanda face la Libye, pour le Tchad face au Malawi.
Le Bénin qui affrontera Sao Tomé (avec match retour à domicile) s’en sort mieux. Tout comme le Congo-Brazzaville qui se déplacera en Namibie avant de recevoir les Namibiens.

Partage sur Google Plus

About Foster Ncho

Foster N'CHO est Entrepreneur et blogueur, passionné du monde TIC et du partage de savoir. Ma mission première est de créer un cadre participatif pour accompagner les jeunes porteurs de projets pouvant changer positivement le quotidien des Africains.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire