Education: Les universités publiques paralysées par la grève des Enseignants


Les Universités publique ont été paralysées depuis ce lundi. Pour cause une grève observée par les enseignants.



Selon le secrétaire général de la coordination nationale de enseignants chercheurs de Côte d'Ivoire (CNEC) Mamadou Ouattara, des revendications d'ordre fiduciaire sont à la base de ce débrayage. "Il faut souligner qu'à ce jour, c'est plus de trois (3) milliards de F Cfa que l'Etat doit nous reverser au titre des heures complémentaires. Nous exigeons le paiement de cette somme pour une bonne collaboration", a expliqué Mamadou Ouattara.

A l'en croire, une sorte de "rupture de confiance" s'est installée entre les deux parties, d'autant que le montant promis par l'Etat n'est pas versé. Tout en signifiant qu'une infime partie a été payée.

"Sur plus de trois (3) milliards de F Cfa, moins de 500 millions de F Cfa ont été versés", a-t-il relaté. "On ne reprendra pas les cours tant que les heures complémentaires ne sont pas payées", à déclaré un enseignant que j'ai rencontré.

Notons que cette grève des enseignants dans les Université publiques a entravée le déroulement du programme annuel vue que plusieurs étudiants devaient entrées en composition depuis ce lundi.
"Nous nous sommes préparé, nous avions étudié dure, et à notre grande surprise cette grève surgit? Nous espérons que l'Etat et les professeurs auront de la compassion à notre égard en trouvant rapidement un terrain d'entente" a déclaré L. B. étudiant en Droit.

Partage sur Google Plus

About Foster Ncho

Foster N'CHO est Entrepreneur et blogueur, passionné du monde TIC et du partage de savoir. Ma mission première est de créer un cadre participatif pour accompagner les jeunes porteurs de projets pouvant changer positivement le quotidien des Africains.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire