Alain LOBOGNON : Blaise Compaoré naturalisé Ivoirien, trop de bruit pour rien de nouveau


Alors que les internautes de la Côte d'Ivoire se prononcent sous des angles différents face à la naturalisation de l'ancien chef d'Etat du Burkina Faso, exilé au bord de la lagune Ebrié depuis le 31 octobre 2014.  L'ex-Ministre de la Promotion de la Jeunesse des Sports et Loisirs Monsieur Alain LOBOGNON a, à travers sa page officielle Facebook, éclairé la lanterne de la webosphère sur ce qui semble être un échappatoire à tout ces mouchardages sans fondement, qui est la cause d'un manque de connaissance des idem décisions aqueducs. 
[A lire attentivement] 


Depuis le début de la semaine, nous assistons à des polémiques diverses sur l'octroi de la nationalité ivoirienne à l'ancien Président du Burkina-Faso, Blaise Compaoré.
Oui c'est vrai Blaise Compaoré a été naturalisé 17 novembre 2014 par le décret numéro 2014-701, soit deux semaines après son arrivée en Côte d'Ivoire en Octobre 2014. À cette époque où le Président Alassane Ouattara signait le décret de naturalisation pour celui qui était encore Chef d'Etat et Président du Conseil des Ministres du Burkina Faso au moment de l'insurrection d'octobre 2014, Blaise Compaoré n'était pas l'objet de poursuites politicio-judiciaires dans son pays. Mais Blaise Compaoré venait de constater que son passeport officiel burkinabé avait cessé d'être valable. Parce que annulé par les nouvelles autorités du pays qu'il a dirigé pendant 27 ans. C'est cette vérité que le monde entier doit savoir afin de comprendre les motivations actuelles de ceux qui dénoncent l'acquisition de la nationalité ivoirienne par Blaise Compaoré. Blaise Compaoré n'a pas été naturalisé pour fuir un pays où l'on semble vouloir faire de l'instrumentalisation de la justice et de l'information un outil de développement. 
La Côte d'Ivoire est un pays d'hospitalité. La Côte d'Ivoire est une terre de refuge pour les persécutés ou les citoyens du monde en quête de quiétude au quotidien. La Côte d'Ivoire a octroyé, en novembre 2014, à Blaise Compaoré la citoyenneté ivoirienne parce que son propre pays venait d'en faire, en réalité, un apatride. 

L'histoire de notre pays enseigne que de nombreux Africains ont bénéficié depuis les années 60, de la nationalité ivoirienne après avoir fui une hostilité politique chez eux. Des Togolais, des Voltaïques, des Centrafricains, des Sud-africains, des Guinéens, des Maliens, des Angolais... ayant trouvé refuge en Côte d'Ivoire ont été naturalisés Ivoiriens sans que cela ne provoque l'ire de faux nationalistes.
Blaise Compaoré ne fuit aucune justice. Il a été naturalisé Ivoirien en 2014. C'est un droit reconnu par la Loi de Côte d'Ivoire. Ceux qui l'ont déchu de ses droits burkinabés doivent rendre des comptes au peuple burkinabé. En espérant qu'ils auront le courage d'expliquer que la chasse aux sorcières a aussi visé famille, épouse et enfant. 

Nul besoin d'être nationaliste pour défendre les institutions de son pays. En tant qu'Ivoirien, je proteste contre les injures venant des deux côtés de la frontière commune, insultes proférées à l'encontre du Président de la République de mon pays. Je dénonce ces petites personnes cachées derrière un écran et qui s'attaquent à celui qui incarne en premier l'Etat de Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara. Il a agi en utilisant le droit ivoirien. Il n'y a donc rien de neuf sous les tropiques.

Monsieur Alain Lobognon
Ex Ministre de la Promotion de la Jeunesse des Sports et Loisirs
Député Maire de FRESCO 
Partage sur Google Plus

About Foster Ncho

Foster N'CHO est Entrepreneur et blogueur, passionné du monde TIC et du partage de savoir. Ma mission première est de créer un cadre participatif pour accompagner les jeunes porteurs de projets pouvant changer positivement le quotidien des Africains.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire