Journée Internationales des Droits de la Femme : Ayaké Germain rend hommage aux femmes de bingerville


C'est dans son village de naissance et entouré de toutes les autorités de de Bingerville que monsieur Ayaké Germain, cadre de ladite commune, a décidé, le samedi 18 mars 2017, de célébrer le courage des femmes du monde à travers celles qui l'ont vue naître et grandir. 

Nombreuses ont été les femmes de diverses associations présentes au terrain du village Adjamé-Bingerville (village natal de monsieur Ayaké Germain) pour montrer leur joie et profiter pour dire merci à celui qui a accepté de parrainer la cérémonie officielle de la célébration de la journée internationale des droits de la femme. 

C'est en présence du sous-préfet, de la directrice des ressources humaines de la maire (représentant le Maire), des chefs traditionnels et religieux, que, ayaké Germain a décidé de mettre au centre de cette journée celles qui donnent la vie. 

"Nous sommes honorées et fières de geste fait par notre frère, notre fils, Ayaké Germain..." dixit la porte-parole des femmes de la commune de Bingerville, avant de remercier avec sincérité le mécène pour toutes les actions qu'il ne cesse de réaliser en faveur des populations de ladite commune. 

Ayaké Germain, quant à lui, a présenté les actions du gouvernement en faveur des femmes orchestrées par la première dame, madame Dominique OUATTARA. Il a par la suite félicité les femmes de Bingerville pour leur dévouement à saisir chaque opportunité pour leur autonomie financière, avant d'annoncer un fond d'une valeur de trois millions de francs CFA (3 000 000 FCFA) qu'il met à la disposition des femmes de la commune pour la réalisation de leurs projets. 

Notons que cette cérémonie c'est terminée par un défilé des différentes associations féminines de la commune et un déjeuner, sans oublier des moments de danse traditionnelle.
Partage sur Google Plus

About Foster Ncho

Foster N'CHO est Entrepreneur et blogueur, passionné du monde TIC et du partage de savoir. Ma mission première est de créer un cadre participatif pour accompagner les jeunes porteurs de projets pouvant changer positivement le quotidien des Africains.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire