Côte d'Ivoire : Le FMI va décaisser 74 millions USD pour soutenir le programme économique post-crise...

La mission du FMI, achevée mercredi, a débuté le 11 mars dans le cadre de la 5ème revue du programme économique de la Côte d'Ivoire sous la conduite du sous-directeur du département Afrique, Michel Lazare.

"Après approbation par la direction générale et le conseil d'administration du FMI, la conclusion de la 5ème revue du programme du gouvernement de Côte d'Ivoire permettra un décaissement de 48,78 millions de droits de tirages spéciaux ( environ 74 millions de dollars ou 35 milliards de francs CFA)", indique la mission du FMI dans un communiqué publié jeudi.

Selon le texte, la réunion du conseil d'administration est prévue "début juin 2014".

     A l'issue de la mission, Michel Lazare a indiqué que le programme économique et financier de la Côte d'Ivoire "demeure sur les rails".

     "Les performances macroéconomiques sont restées remarquables" avec une croissance du produit intérieur brut (PIB) réel "estimée à 8,7%", affirme Michel Lazare cité par le communiqué.

     La mission note une inflation "modérée" à environ 2,5% et une exécution budgétaire "meilleure que prévue" en 2013.
     "Tous les critères de réalisation et repères indicatif retenus pour fin 2013 ont été respectés à l'exception du repère indicatif sur la dette flottante", soutient la délégation du FMI.

     Pour 2014, la délégation du FMI annonce des "perspectives macroéconomiques positives" avec un taux de croissance "vigoureux" dans un contexte d'"inflation maîtrisée".

     Ces perspectives dépendent, selon la mission du FMI, d'un " investissement privé accru" ainsi que de "l'accès à des appuis financiers extérieurs conséquents" pour porter le taux d'investissement public à près de 8 % du PIB.

     La mission du FMI a appelé à la poursuite des réformes structurelles et des performances économiques "fortes" pour soutenir la croissance du PIB, améliorer le niveau de vie et permettre à la Côte d'Ivoire de se transformer en "une économie émergente".

     Après deux décennies de récession, l'économie de la Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao, s'est relancée avec un taux de croissance de 9,8 % en 2012.

     Le gouvernement ivoirien a conclu avec le FMI en novembre 2011, au sortir de la crise post-électorale qui a fait 3 000 morts dans le pays, un programme économique et financier pour un montant global de 390,24 millions de DTS (environ 616 millions de dollars).
     A fin 2013, les décaissements du FMI au titre de cet accord étaient estimés à 260,16 millions de DTS (environ 395.4 millions de dollars).
Partage sur Google Plus

About Foster Ncho

Foster N'CHO est Entrepreneur et blogueur, passionné du monde TIC et du partage de savoir. Ma mission première est de créer un cadre participatif pour accompagner les jeunes porteurs de projets pouvant changer positivement le quotidien des Africains.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire