Saison pluvieuse en Côte d'Ivoire: pourquoi toujours des morts?


"ayons une pensée forte pour ces personnes disparues ce Jeudi 5 Juin dans le drame causé par cette pluie (6 personnes selon certain médias)." 

Encore une fois les pluies diluviennes ont attristées des familles. Cette information qui fait la une de plusieurs médias nationaux ne passe inaperçu par les la grande partie des Ivoiriens accrue d'actualités.


Plusieurs versions des faits retentissent d'un lieu à un autre sans toute fois laisser indifférent certains passionnés qui n'hésite pas à crier haut et fort leur mécontentement face à un tel drame.
D'autre accusent le Gouvernement de n'avoir pas pris de mesures adéquates pour réduire au maximum le risque de perte en vie humaine lors de cette saison pluvieuse qui n'est qu'à ces début.



Mais, il faut raisonnablement reconnaître notre responsabilité dans ce genre de situation, car si j'ai encore une bonne mémoire, plusieurs initiatives ont été lancées par le Gouvernement ivoirien pour mettre fin à ce type de drames qui ne cessent de rendre tristes plusieurs familles.

On peut citer le "déguerpissement" de certains lieux dit à RISQUE, qui, ont été vue d'un mauvais œil par plusieurs observateurs nationaux. Ces derniers ont, de façon systématique, données une interprétation purement hargneuse à cette initiative qui, si elle avait atteinte son point d'achèvement aurait pu empêcher une récidive d'un tel drame.

L'on constate par moment que l'observation et l'appréciation faites de manière "RADICALE" ne dénoue à aucun changement positif.

Il va s'en dire que certaines réflexions de nos compatriote sur cette affaire se résument à ce dicton Africain: «Le poulailler reste un palais doré pour le coq, malgré la puanteur des lieux.»
Encore une fois, ne laissons pas la férocité prendre le dessus sur notre capacité à raisonner d'en l'intérêt des peuples.  
Partage sur Google Plus

About Foster Ncho

Foster N'CHO est Entrepreneur et blogueur, passionné du monde TIC et du partage de savoir. Ma mission première est de créer un cadre participatif pour accompagner les jeunes porteurs de projets pouvant changer positivement le quotidien des Africains.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire